[18/05] Rapport de la traversée du défilé de Deuillevent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[18/05] Rapport de la traversée du défilé de Deuillevent.

Message par Beric Karlson le Jeu 19 Mai - 10:19

[18/05] Rapport de la traversé du défilé de Deuillevent.


Informations générales —

Objectif(s) poursuivi(s) : Traverser le défilé de Deuillevent.
Lieux parcourus : Défilé de Deuillevent
Date de départ et de retour : Dans la nuit du 18éme jours du 5éme mois de l'an 36
Compagnons présents : Bostin Courbefer (second), Beric Karlson (sergent), Laureen Livois (vétérant), Marcus Creed (compagnon), Malvenis De Beaumesnil (compagnon), Joseph Darmaël (bleu)

Rapport d'expédition —

La compagnie termina enfin sa traversée des bois de la pénombre arrivant enfin à la frontière avec le défilé de Deuillevent en début de soirée alors que le défilé toisait les compagnons de la compagnie de toute sa froideur et son ambiance particulière. Après une rapide discussion, le groupe se mit en route, progressant lentement et avec prudence mené par Laureen un moment, celle-ci fut vite rappelée à son état de femme enceinte, laissant les hommes de main passer devant.

Après une heure de marche, le groupe tomba sur leur première difficulté à surmonter : un croisement. La route se séparer effectivement en deux, laissant deux choix possibles pour continuer. La compagnie pouvait continuer d’avancer tout droit, prenant ainsi un chemin plus dégagé et moins oppressant, mais également plus à découvert avec un puissant vent qui semblait souffler. Soit bifurquer sur la droite pour prendre le second chemin, plus oppressant et sombre que l’autre aux arbres menaçants. Après un vote des plus démocratiques, le choix fut décidé de prendre celui de droite, la compagnie s’engouffrant dans celui-ci.

La progression du groupe était lente et tendue, les arbres morts et sombres les entouraient et donnaient l’impression de les observer, rendant les compagnons légèrement paranos. Cependant, pour ce passé bien jusqu’à la traversée d’une arche naturelle en pierre. Marcus, Malvenis et Joseph se firent alors soudainement harponner par trois énormes et monstrueuses araignées géantes, les clouant au sol alors que deux autres étaient en train de descendre pour attaquer à leur tour. Deux d’entre elles tombèrent cependant rapidement sous les coups des compagnons, plus particulièrement d’un tir bien placé de Bostin et des sorts combinés de Laureen et du pauvre Joseph. Les deux hommes luttèrent difficilement contre les araignées restantes, mais furent finalement vaincus, non sans mal. En effet, Joseph fut empoisonné dans l’affrontement, l’affaiblissant lourdement pour la suite de la traversée du défilé.

Suite à cette rencontre peu appréciable, la compagnie continua sa route, sur leurs gardes, d’autres araignées les suivant le longs des parois des rocheuses de loin, sans doutes elle aussi sur leur gardent. Une longue marche poussa les aventuriers à l’approche d’un pont de pierre lugubre. Hélas, à l’approche de celui-ci, le groupe tomba sur son gardien : un ogre gris immense, armée d’une lourde massue et engoncé dans une armure lourde. L’ogre n’était pas menaçant mais interdit sans procès le passage de la compagnie, bloquant le passage de son imposante corpulence. Les compagnons, méfiant et sur les nerfs mirent de nombreuses minutes à saisir que l’ogre en question n’était pas agressif mais qu’il protégeait simple son pont comme il disait. C’était cependant une rencontre plutôt inattendue pour les compagnons qui pour beaucoup n’avait sans doute jamais croisé d’ogre avant celui-ci. Effectivement, croiser un ogre peu agressif et doué de parole, certes limité, n’était pas courant. Le groupe essaya de négocier avec celui-ci pour traverser son pont, mais il refusa catégoriquement toutes propositions des compagnons.

C’est alors qu’une proposition des plus surprenantes vint de l’ogre lui-même : Il proposa à la compagnie de les laisser passer s’ils répondaient correctement à trois énigmes. Le groupe, d’abord septique fini par accepter. L’imposant gardien sortit alors un long parchemin d’un baluchon et commença à le lire, comme un enfant apprenant à lire certes mais quand même. Laureen et Bostin répondirent plutôt facilement aux deux premières énigmes mais la troisième posant problème à la compagnie. Mais après une très longue réflexion, le salut du groupe vint finalement de la pimpante sorcière. Devant ce succès, l’ogre tenu sa parole, et fit même mieux que ça en allant prévenir ses congénères de laisser passer la compagnie en paix. Cette information glaça le sang de Beric et de Bostin : si les compagnons avaient attaqué l’ogre sans sommation comme ils voulaient le faire, le combat aurait très certainement été perdu.

La compagnie traversa alors le pont sous couvert du gardien, découvrant ainsi un campement ou vivaient une dizaine d’ogres gris, les observant avec méfiance mais sans pour autant attaquer. Leur guide improvisé leur indiqua la route à prendre pour continuer vers les marais du chagrin, le donnant même quelques pièces d’or pour les remercier d’avoir « joué » avec lui. Cet ogre étrange était vraiment très surprenant, voire même sympathique au final. La compagnie continua donc sa route, quittant rapidement le territoire des ogres gris, sachant qu’ils n’étaient pas les bienvenus. C’est lorsque l’aube pointa le bout de son nez que le groupa arriva enfin en vue des marais, leur destination finale.

Butin, expérience & notes —

Richesses brutes générées : 500

Objets récupérés :

Expérience gagnée : 250 exp pour chacun des compagnons présents.

Notes complémentaires: Surveiller l'état de Joseph serait à prévoir à cause de son empoisonnement.

Signature :
Beric Karlson.
avatar
Beric Karlson

Messages : 198
Date d'inscription : 12/01/2016
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum